Continuité écologique

Depuis 2009, l’état a introduit une politique de restauration des continuités écologiques. Elle est une condition indispensable à l’atteinte du bon état écologique des cours d’eau.
Restaurer la continuité écologique d’un cours d’eau permet de garantir le passage des sédiments et des espèces qui y vivent. 
Le transit sédimentaire, permet le transfert de sédiments des zones de production (soumises à l’érosion) vers les zones de dépôt.
Favoriser la libre circulation des organismes vivant permet aux espèces d’accéder à leurs niches écologiques.

Ces deux principes constituent la continuité écologique. Il est donc nécessaire de rétablir cette continuité en supprimant ce qu’il la restreint. 

Evacuation des débris suite à l'effacement du seuil pour la continuité écologique